Jeff. Images.

Template by PriteshGupta.com

 

Title of this pic
Océan calme
Second Title
Third Title
Fourth Title
Fifth Title
Sixth Title
Title of this pic
Second Title
Third Title
Fourth Title
Fifth Title
Sixth Title
Title of this pic
Second Title
Third Title
Fourth Title
Fifth Title
Sixth Title
Title of this pic
Second Title
Third Title
Fourth Title
Fifth Title
Sixth Title
Title of this pic
Second Title
Third Title
Fourth Title
Fifth Title
Sixth Title
Title of this pic
Second Title
Third Title
Fourth Title
Fifth Title
Sixth Title
Title of this pic
Second Title
Third Title
Fourth Title
Fifth Title
Sixth Title
Title of this pic
Second Title
Third Title
Fourth Title
Fifth Title
Sixth Title
Title of this pic
Second Title
Third Title
Fourth Title
Fifth Title
Sixth Title
Title of this pic
Second Title
Third Title
Fourth Title
Fifth Title
-
Title of this pic
-
Sixth Title
Title of this pic
Second Title
Third Title
Fourth Title
Fifth Title
Sixth Title
Title of this pic
Second Title
Third Title
Fourth Title
Fifth Title
Sixth Title
Title of this pic
Second Title
Third Title
Fourth Title
Fifth Title
Sixth Title
Title of this pic
Second Title
Third Title
Fourth Title
Fifth Title
Sixth Title

A propos du gars.

Alors, comment donc parler de soi sans tomber dans l'autosatisfaction primaire ? J'ai une trentaine d'années, suis une moitié de geek, aime tout ce qui touche de près ou de loin à l'audiovisuel, aime la bière, surtout belge (trop), aime aussi le vélo (plus assez...), travaille comme moniteur voiture, garde toujours dans un coin de ma tête que j'ai un ou deux disques à finir mais c'est une autre histoire. ------ Pour autant que je me souvienne, mes premiers contacts avec l'image remontent soit aux diapos que ma mère exposait au tout manuel, soit aux portraits de famille que mon grand-père réalisait avec un particulier souci du détail (lui qui ne se disait pas artiste aurait pourtant mérité le qualificatif. Nettement plus que certains qui, expo après expo, semblent ne pas saisir que pour "toucher" l'autre, un titre ne suffit pas. L'âme, par contre... | Comprendra qui veut). Ce grand-père, je lui dois probablement quelque-chose. C'est même sûr, et pas qu'à lui. Car en fait, on se pompe tous, presque tout le temps. Et d'ailleurs comme dirait l'autre, mieux vaut être pompé que pomper soi même. Bref, j'assume le fait de ne rien révolutionner. ------ Car en fait, je ne suis pas spécialement original, je ne suis pas un monstre de technique, je n'ai même pas la prétention de me classer dans la catégorie "photographe" (au sens où je l'entends). Je suis un mec qui se promène avec du matos et cherche a rapporter du beau. Ca fonctionne, ça fonctionne pas... Plus a moi de juger. Je suis chiant avec moi même, ça suffit comme ça. ------ Un photographe, c'est quoi ? qui ? C'est Doisneau qui montre des visages marqués par l'occupation, c'est les reporters de guerre qui ont les c.., oui, si ! Pardon pour la grossièreté, les couilles donc (!) d'aller pêcher de quoi informer quand les “grands” de ce monde se contentent de commenter depuis un QG de parti ou d'asséner sur le plateau du 20 heures, les yeux dégoulinants de tristesse, que c'est trop moche, qu'il faut arrêter. C'est trop moche, stop à la guerre et à la famine des petits africains, mais achetez quand même mon disque pour les fêtes... ("ah... si j'avais le courage de ces artistes engagés qui OSENT critiquer Pinochet à moins de 10.000 km de Santiago... Mais je n'ai pas ce courage..." - P.Desproges). ------ Un photographe, c'est Jonvelle, pour qui une femme est belle en lumière naturelle et sans retouche parce que, merde, elle est belle comme ça, point barre !... C'est un Plisson, aussi, qui a du shooter a peu près tous les aspects de la mer. C'est un Bouillot qui rédige la bible sur la technique... ------ Au milieu de tout ça, énormément de monde produit des images. Comme énormément de monde confectionne des sushis parce que la recette est sur Marmiton ou ailleurs et que c'est sympa de faire les siens. Beaucoup de monde là-dedans se dit pro, comme beaucoup de monde s'improvise restaurateur en posant trois tables sur lesquelles servir trois frites trop grasses que des grosses mains invitent a revenir en plus avant le traditionnel fondant au chocolat congelé qui sort du micro-onde, accompagné de sa boule de glace vanille et de son espresso. Le micro-onde en question s'est démocratisé (ça date, certes), le percolateur s'est démocratisé. Suffit-il d'extraire un caffè pendant que les ondent réchauffent les particules d'eau du fondant tout pourri de chez Metro pour être restaurateur ?! Le banquier pourra dire oui. Le commercial qui bosse pour un guide gastronomique en plus de son job (quoi ? conflit d'intérêt ?! Meuh non...) dira sûrement, officieusement, oui. Et l'honnêteté, elle fait dire quoi, elle ? ------ L'oeil ne s'achète pas avec le boîtier, pas plus que le palais avec la bouteille de piquette ou la sagesse avec le livre sur Tenzin Gyatzo. Pour tout le reste, il y a Eurocard Mastercard. ------ Excusez la franchise, je couche les mots sur mon Android un peu comme je parle. Et, a l'heure où je rédige ces quelques lignes, à l'heure du crime (tiens...), à l'heure surtout où je corrige ce texte pour une nouvelle version de cette page, je me dis que m'occuper de ma petite Fille revêt bien plus d'importance que de chercher à se battre contre des moulins à vent. Regardez autour de vous. Vous trouverez de bons photographes (des gens qui savent cadrer, exposer, saisir le bon moment, ne rien louper de ce qui est important, traiter vos images rapidement et proprement... et pas seulement se donner une contenance et des contrats parce qu'ils connaissent untel ou untel OU jouent de leur postérieur pour atteindre la postérité... ... ... Mais non, bien sûr que ça existe pas !... ... ...). Je peux vous donner des noms. Et vous verrez aussi plein de monde avec du matériel très cher et uniquement du matériel très cher. Faites le tri. Dites vous aussi et surtout que les premiers méritent plus qu'un merci. Une belle image, un beau reportage, ça reste du taf. Pas uniquement du fun. Vous allez bosser uniquement pour le fun vous ?! Et vous trouverez aussi des amateurs fortunés, mieux équipés que des artisans, qui vous feront payer (au black) très cher pour de la merde pendant que le vrai pro, lui, rame pour payer ses charges et son matos. Perso, je m'en fous, j'ai déjà un métier. Paraît que je suis trop cher, tiens, aussi. Remarquez, former des gens sur la route et risquer de se prendre un poids lourd dans la tronche toute la semaine pour entendre dire qu'on se promène : je vous y invite. Vous verrez, c'est toujours, je dis bien toujours amusant, reposant, et trop payé. Remarquez, tout est trop cher de nos jours, sauf la bouteille de vodka du samedi soir, les clopes, l'iphone, le disque de Christophe Maé basé sur 4 éternels et mêmes accords et la ceinture D&G. Ca, ça va. Moui, ça va... ------ En attendant, je cesse de déverser mon fiel avec une insistance frisant l'insolance et m'en retourne à mon autre clavier, approximativement 30 cm plus à gauche. ------ Bref, si vous êtes courageux, ou masochiste, ou bienveillant, ou curieux, ou désoeuvré ET du coup encore là, merci de passer. ------ J-F. ;-)

Réalisations

Grande Marée

Mon premier essai de bouquin. Essai maladroit. Il a été réalisé le soir, en hiver, de retour du boulot, sur un ordinateur qui commençait à se faire vieux. ------ Après une journée à empiler de la planche dans une scierie, on est content de voir que le pc rame pour traiter trois images ! Mais lui et moi sommes arrivés au bout du travail. C'est plus un souvenir perso de vacances, mais il a le mérite d'exister. ------ Voir ICI pour consulter le livre en ligne

Marmota Marmota

Marmota Marmota, du nom scientifique de la bête ! Des lacets pour monter jusqu'à Saint Sorlin d'Arves, pas mal de marche, de jolies rencontres, une confrontation avec les éléments, tout incite à retourner dans les Alpes au moment où tout le monde s'entasse sur les plages varoise. ------ Voir ICI pour consulter le livre en ligne.

Normandie

Depuis longtemps, je voulais voir la Normandie. Je savais en partie à quoi m'attendre, un voyage aussi dans la seconde guerre. Bien que Comtois convaincu, je crois que je pourrais facilement adopter le coin. Des forêts qui ressemblent aux notres avec, en plus, la mer juste à côté. ------ Voir ICI pour consulter le livre en ligne.

Contact et pages

Me contacter

Jean-François Gable. Email : postmaster [at] jfrancoisgable.fr ------

Liens

Facebook Flicker

A voir

Samuel Coulon. Photographe pro et polyvalent. ------ Visiter sa page

Raphaël Zerr, Auteur photographe indépendant. ------ Visiter sa page

Mixerbink. Designer graphique, maquettiste, print/web. ------ Visiter sa page

Belogue

Nouvelle page

15 Juin 2014

Bon ben voilà. Nouvelle page. Moins de choses. Principalement du paysage. Après tout, c'est ce qui me représente le mieux. J'ai bien d'autres choses à présenter, mais c'est moins "moi". Alors inutile de s'étalerà tout déballer juste pour dire > "tu vois j'fais ça". Je prépare des tirages, je prépare des cadres. La suite viendra naturellement. :)